ACCUEIL LE FORT DE LA CRECHE CHRONIQUES HISTORIQUES LIENS CONTACT
  Accueil > Chroniques Historiques > La Libération de Saint Martin Boulogne.  

Chroniques Historiques / La Libération de Saint Martin Boulogne.
Anniversaire 60 ans de la libération de Boulogne/Mer

L'étrange criquet du D-Day

Les « Amis du Patrimoine Saint-Martinois » ont publié récemment un numéro spécial de leur bulletin intitulé « La libération de Saint-Martin-Boulogne ». Cette monographie de 48 pages, préfacée par Alain Oguer, maire de l’entité, est remarquable à plus d’un titre. Excellente information due au talent de notre ami Lucien Vasseur, infatigable bunker archéologue, qui offre ici un récit des événements couvrant la période du 5 au 17 septembre 1944. 

Un texte agrémenté de nombreuses notes, - et d’une bibliographie ! -, permet au lecteur d’aller voir plus près si la passion de l’histoire locale le gagne. 

Des photographies intéressantes, dont une verticale* où l’on aperçoit 4 bombardiers lourds de la Royal Air Force, des Lancasters, pilonnant le Mont-Lambert le 17 du mois, des plans originaux de la région expliquant les positions allemandes, ainsi qu’un plan de l’abri-infirmerie de la rue Mangin sont autant d’éléments historiques qui donnent du tonus à la publication. Un chapitre relate aussi le carnage du monastère de la Visitation. Un autre met en exergue la geste de Jeannil Dumortier, lieutenant F.F.I., dans ces instants cruciaux de la libération du Boulonnais.

Enfin, un dernier salut aux soldats des forces canadiennes est proposé sous la forme d’une liste de ceux qui sont tombés au combat, ceci par régiment : beau travail d’investigation ! Lucien Vasseur a su mettre en place une petite équipe d’amateurs avertis pour l’épauler, dont Pascal Pouille, de Saint-Martin, qui s’est passionné depuis de nombreuses années dans l’étude de l’armée canadienne. Félicitations à tous !

N’étant pas dans la confidence de la préparation de cet ouvrage, je n’ai pas pu leur offrir le cliché réalisé en juin 2003 en compagnie de vétérans du Queen’s Own Rifles Regiment, sous la conduite experte du LtCol Steve Brand, sur la tombe du Rifleman Irvin. C. Rose dans le carré militaire britannique du cimetière de Saint-Martin. L’avantage d'OpaleHistoires.com est justement de pouvoir rapidement rectifier le tir : la voici !

Robert Dehon.

COPYRIGHT

voir les notes de Copyright

notes sur l'auteur

NOTES
*Dans le jargon de la photographie aérienne, on parle de «verticale» quand il s’agit d’une prise de vue à l’aplomb de l’objectif, quand la caméra est placée sur le flanc du Spitfire et dirigée sous un certain angle vers le sol, on dit «oblique»
 

 

 

Accueil | Le Fort de la Crèche | Chroniques Historiques | Liens | Contact | © 2013 Editeur